Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Marie V
  • Le blog de Marie V
  • : je suis une personne qui est super cool et qui aime la sincèrité l'amitié est avant tout pour moi une pierre précieuse qu'il faut savoir garder et en prendre soin.
  • Contact

  • Marie V

25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 12:01
   



                                             Ménhirs de Carnac



                                                 
                   


            Les Menhirs de Bretagne



 

                                                          

monteneuf-400mmmmmmmmmmmmmmmm-copie-1.jpg


  ppp.jpg  










 

 







ppp.jpg
 




 LesPierresDroites    (Morbihan).






















Avec plus de 420 monolithes répertoriés sur 7 hectares les alignements des Pierres Droites sont parmi les plus importants ensembles mégalithiques de Bretagne centrale. Ils sont situés sur la commune de Monteneuf, le long de la route départementale 776.

L'aspect désordonné de ces alignements contribue à l'originalité et ajoute du charme à ce site. En 1989, une première campagne de fouilles avait permis de découvrir l'énigmatique disposition de deux lignes de menhirs disposées selon deux axes se croisant. Lors de ces premières fouilles, seuls 3 menhirs étaient encore debout. Depuis un important chantier fut entreprit pour redresser une trentaine de pierres tout en respectant le callage d'origine. Selon les historiens, c'est vraisemblablement vers l'an 1000, sur ordre de l'église que le site fut détruit. Ces fouilles entreprisent de 1989 à 1997 ont également permis de découvrir des carrières d'extraction avec un menhir inachevé.

Le plus grand menhir (redressé) du site mesure 5 mètres de haut et pèse environ 38 tonnes. Comme la quasi totalité des monolithes du site il est en schiste.





 

 


Dolmen de la Roche aux fées
                                     (Ille-et-Vilaine).


Le monumental dolmen de la Roche aux fées est situé sur la commune d'Essé en Ille-et-Vilaine. Il mesure 19,5 mêtres de long, 4,70 mêtres de large, et atteind 4,10 mêtres de haut.
Cet impressionnant édifice date du néolithique final (4500 à 4000 ans avant nos jours). Il est constitué d'une quarantaine de blocs de schiste du Précambrien. Ce schiste non présent sur le site a dû être importé. Le gisement le plus proche se situe dans la forêt du Treil à 5 km de l'édifice. C'est un travail titanesque au vu de la taille des blocs de pierre dont une demie-douzaine peuvent peser près de 40 tonnes.

La légende raconte que ce sont les fées qui ont fabriqué ce monument, et que si on essaye de compter à plusieurs reprises le nombre de pierres utilisées, on ne parvient jamais au même resultat, car les fées, très espiègles, s'amusent à déplacer les pierres pendant que l'on compte



  
























Les mégalithes de la côte de granite rose  (Côtes d'Armor).
 


           
 





Classée parmi les paysages les plus pittoresques de Bretagne, la côte de granite rose qui s'étend de Perros-Guirec à Trébeurden est à voir une fois dans sa vie. Cette région est également le siège de nombreux vestiges du Néolithique. La ville de Trébeurden a su les mettre en valeur en proposant un circuit des mégalithes. On y découvre de nombreux menhirs et dolmens. Nous vous invitons à faire le tour des plus importants monuments à visiter sur l'ensemble de la côte de granite rose. Le sens de la visite que nous avons retenu démarre à l'est et suit le sens de la côte de granite en allant vers l'ouest.






Allée couverte de Crec'h-Quille.


Commune de Saint- Quai-Perros. Monument acheté par la commune de Saint-Quay-Perros en 1989.
Cette allée couverte fait partie de la petite famille des tombes à entrée latérale, on n'en connait pas plus d'une quinzaine en Armorique. Elle mesure 28 mètres de long, et est orientée sur un axe 72° - 252°; l'entrée est orientée à 164° (le Sud = 180°). Datée grâce à des charbons découverts lors des campagnes de fouilles, on sait que ce monument était encore utilisé il y a 4500 ans à 4000 ans (BP) ce qui correspond à la fin du néolithique et à la transition néolithique, âge du cuivre/ bronze. Ce monument présente une ceinture de blocs de granite qui maintiennent un tertre remarquablement bien conservé. Cette bute de limon devait à l'origine recouvrir l'intégralité de cette tombe. Sur le pilier situé face à l'entrée on peut apercevoir une gravure. On retrouve ce symbole sur les dalles de plusieurs autres mégalithes de la région: allée couverte de Hent Kornandoned (Kerguntuill) et allée couverte de Prat Ar Menhir.




 

Allée couverte de l'île Renote.

Commune de Trégastel. Ce monument est sur une propriété privée.
Cette allée couverte mesure de 10 à 12 mètres de long. Bien endommagée, seule une dalle de couverture subsiste sur les pilliers. Elle est orientée sur un axe 84° - 264°. Son état ne permet pas de reconnaître l'orientation de l'entrée. Cette allée est construite en granite rose; pour l'amateur cette originalité lui confère une valeur supplémentaire.


Allée couverte de Hent Kornandoned (Kerguntuill)

Commune de Trégastel. Classée monument historique en 1948.
Cette allée couverte du néolithique final mesure 8 mètres de long. Elle est orientée sur un axe 70° - 260°. Le mobilier découvert lors de sa fouille en 1939 est exposé au syndicat d'initiative de Trégastel. Le 3ème pilier de gauche possède plusieurs motifs gravés. Certains historiens y ont reconnu des seins accompagnés de colliers sans pouvoir s'expliquer la position du collier étrangement placé sous les seins. De cette interprétation, ils ont échafaudé tout un culte lié à la déesse mère ! Il est dommage que seule cette idée de travail ait été exploitée et l 'interprétation très biblique d'oeuvres datant pourtant du néolithique laisse apparaître que certains de nos préhistoriens semblent beaucoup plus christianisés que le menhir de saint Uzec.





  Menhir de Saint Uzec

Commune de Pleumeur-Bodou.
Ce mégalithe est certainement le menhir christianisé le plus célèbre de Bretagne. Ces gravures furent le prix à payer pour cette pierre dressée afin d' échapper au massacre. En effet, la plupart des menhirs de la région furent détruits par le père Maunoir, grand prédicateur du XVIIè siècle. La grandeur de cet homme d'église se mesure dans ce cas au nombre de destructions accomplies.
C'est aux alentours de 1670 que les emblèmes de la passion, signes simples évoquant différentes phases de la fin de la vie de Jésus, furent gravés. Ils étaient associés à des peintures que le temps et les nettoyages réguliers du monument ont effacé. La croix fixée au sommet est indépendante du menhir qui mesure 5,90 mètres de haut et 2,60 mètres de large.







                                                                                    
                                                    



Allée couverte de l'Ile Grande

Commune de Pleumeur-Bodou. Classée monument historique en 1956.
Cette allée couverte mesure 9 mètres de long. L'entrée est orientée à 104° (l'Est =90°), une enceinte placée à 2 mètres entoure le monument. Elle correspond certainement aux piliers de soutènement d'un terte aujourd'hui disparu. Une telle disposition se retrouve sur l'allée couverte de Crec'h-Quille (voir ci-dessus).









                          Allée couverte de Prat Ar Menhir

Commune de Trebeurden.
Cette remarquable allée couverte mesure 13 mètres de long, l'entrée est orientée à 100° (l'Est = 90°). Une chambre terminale, accolée mais inaccessible depuis le couloir termine ce monument. Dans cette chambre par laquelle on rentre en se glissant entre les piliers se trouve toute une série de gravures pariétales. Le thème de ces représentations est identique à celui que l'on rencontre dans les allées couvertes
de Crec'h quille et de Hent Kornandoned en Kerguntuill.





                                                                                                      Dolmen des Pierres plates.
                                                                                                                             (Morbihan).


                                                                                                         



S
itué sur la commune de Locmariaquer dans le Morbihan, le dolmen des Pierres plates fait face à l'océan. Un menhir est placé à droite de son entrée, orientée à 210°. Son architecture est originale. Il fait partie de la petite famille des sépultures coudées. Son long couloir de 24 mètres bifurque soudainement à 60°. Dans l'angle rentrant on découvre une petite chambre de 3 mètres de côté. Pour l'amateur de mégalithes c'est un beau monument, mais sa richesse réside dans les piliers qui soutiennent les lourdes dalles de couverture. Des gravures ornent ces piliers reprenant de façon de plus en plus élaborée au fur et à mesure que l'on s'enfonce dans le long et sombre couloir, le thème de l'idole en écusson. Ces figures ont un style très particulier qui a été dénommé "style des pierres plates".

L'accès à ce monument est libre, on peut le visiter à toute heure, tous les jours de l'année. Prévoyez une lampe de poche assez puissante pour vous éclairer dans le dolmen et pour mettre en valeur les gravures en lumière rasante.







































   


  Pour plus d'Informations
           

  Cliquer sur Mégalithes du Morbihan








                                                 


                
                                                             
                          
 



 








 

 

                                                     



                                                           
                                                                      
                                               


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires