Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Marie V
  • Le blog de Marie V
  • : je suis une personne qui est super cool et qui aime la sincèrité l'amitié est avant tout pour moi une pierre précieuse qu'il faut savoir garder et en prendre soin.
  • Contact

  • Marie V

8 novembre 2009 7 08 /11 /novembre /2009 17:30




                                          





                                                                  mozart03


                                                    

lignes-effets-15.gif

91a9baa7

lignes-effets-15.gif

76c39710


lignes-effets-15.gif
83a59567
lignes-effets-15.gif

49a97e14
lignes-effets-15.gif
d2150d42
lignes-effets-15.gif
1f0186c5
lignes-effets-15.gif
tues top
lignes-effets-15.gif
146e1a6a

lignes-effets-15.gif
Wolgang  Amadeus Mozart



mozart03 Mozart était le fils d'un compositeur renommé, Leopold Mozart,  et violoniste à la cour du Prince archevêque de Salzburg.

  Dès l'âge de 4 ans, Wolfgang Amadeus apprend le clavecin et à 6 ans il écrit ses premières compositions. Léopold, conscient d'avoir mis au monde un authentique génie aux dons incroyablement précoces, décida d'entreprendre une tournée européenne afin de révéler au monde les talents prodigieux du jeune Mozart et de sa sœur aînée.

 

 Au départ de Salzbourg, ils visiteront tout d'abord Munich, Mannheim, Francfort, Bruxelles et Paris, entre autres.

 

Wolfgang fit grande impression sur les plus hautes personnalités aristocrates européennes, comme par exemple la princesse autrichienne Marie Antoinette, qui allait devenir reine de France.

 

Les voyages à Londres puis à La Haye seront de trop pour l'enfant, épuisé par la multiplicité des concerts ; il tombe assez gravement malade.

 

 Une pause dans sa tournée à travers les pays européens le fait revenir à Salzbourg où il composera La Finta semplice et Bastien et Bastienne en 1768 : il n'a que 12 ans.

 

 Une année plus tard, il poursuit son périple, en Italie cette fois-ci où il y rencontre Martini notamment. L'année 1771 verra Mozart composer Ascanio in Alba dédié au mariage de l'archiduc Ferdinand et de la princesse Marie-Béatrice de Modène.

 

 Datent de cette période six Quatuors à cordes, ainsi que la fameuse Symphonie n°29 et les premières Sonates pour piano en 1774. S'amorce alors une période plutôt malheureuse, le destin de Mozart se faisant déjà de plus en plus ressentir ; nombre de ses espoirs deviendront de vaines désillusions.

 

Tout d'abord son second voyage à Paris ne lui apporte que tristesse et déception, le public  se montrant indifférent

La disparition soudaine de sa mère laissera place à une grande déception amoureuse ; sa belle promise, Aloysia Weber, chanteuse très talentueuse de laquelle Mozart s'était épris lors de son passage à Mannheim, finit par se marier avec un modeste portraitiste, provoque chez Mozart un insupportable chagrin d'amour, qu'il ne peut oublier que par la composition.

 

 Les malheurs de Mozart se poursuivent lorsque Mozart revient à Salzbourg pour y reprendre son poste de Konzertmeister au service du Prince archevêque Colloredo, un homme à la personnalité dure et orgueilleuse .

 

Mozart ne supporte plus cet esclavage aristocratique qui lui coupe sa créativité musicale, il se sent traité comme un valet, et refuse de passer le restant de ses jours à obéir aux ordres d'un maître ; conscient de son génie et de sa grandeur, il se savait destiné à de plus grandes et meilleures choses, préférant servir l'humanité entière plutôt que de cirer les bottes du Prince.

 

Cet émancipation chez Mozart du concept de la liberté de l'artiste allait constituer le fond de toute une idéologie nouvelle par rapport à la musique et à l'art en général, qui allait être incarnée par le romantisme du 19ème siècle.

 

En 1781, Mozart est littéralement jeté dehors par le Prince.

 

Mozart se lance alors dans une carrière de compositeur indépendant : c'est le premier à comprendre la musique comme art plutôt que comme matière artisanale. Le 4 août 1782, Mozart épouse Constance Weber, la soeur d'Aloysia. C'est le début d'une nouvelle phase un peu plus heureuse dans la vie du compositeur. Le couple s'installe à Vienne, où Mozart compte vivre de ses compositions, espérant recevoir une commande pour un opéra. A son grand bonheur, son projet de singspiel sera accepté, le fameux Enlèvement au sérail et sera très bien reçu lors de sa création au Burgtheater de Vienne.

 

Joseph Haydn, qui s'est pris d'amitié pour Mozart, le pensait comme le meilleur compositeur de tous les temps. Durant ses premières années viennoises, Mozart compose entre autres les Symphonies Linz et Haffner, la Messe en ut mineur, nombre de sonates et de concertos, etc. Peu à peu cependant, Mozart connaît de plus en plus de difficultés financières, une pauvreté matérielle qui n'allait pas s'arranger jusqu'à sa mort. En 1785 Mozart compose son opéra Les Noces de Figaro qui connaîtra le succès aussi bien à Vienne qu'à Salzbourg.

Mais ces quelques années plutôt heureuses seront brèves ; les malheurs de Mozart reviennent le hanter en 1787 lors d'un tragique évènement qui affectera énormément Mozart :

 

 la mort de son père. En son hommage il lui dédie son nouvel opéra, qui se révélera être sans doute son plus grand chef-d'œuvre dans le genre : Don Giovanni. Viennent ensuite des œuvres comme la Symphonie de Prague et la célèbre sérénade Une petite musique de nuit. C'est une période particulièrement féconde pour Mozart, qui doit inlassablement composer pour surmonter ses problèmes financiers.

 

En 1788 il écrit ses trois dernières symphonies, n°39, 40 et 41, ainsi que le Concerto pour violon du Couronnement. Mais la situation de Mozart ne s'arrange pas, au contraire elle s'empire de jour en jour : il voit sa femme tomber malade, et se retrouve sous l'emprise de l'alcool. Pourtant, il compose encore : l'opéra bouffe Cosi fan tutte, par exemple, qui ne remporte qu'un succès mitigé. L'année 1791 sera sa dernière, mais il parvient à mettre ses dernières forces dans la composition de deux opéras: La Flûte enchantée et la Clémence de Titus.

 

Son dernier chef-d'oeuvre, le Requiem, resté inachevé, sera composé sur son lit de mort. Mozart est mort le 5 décembre 1791 à 35 ans, après avoir passé dix années de dur labeur à Vienne, fortement endetté.

 

Constance ne pouvait payer ses funérailles, ce qui fera de Mozart un cadavre anonyme jeté à la fosse commune.

 

 

"Le plus prodigieux génie l'a élevé au-dessus de tous les maîtres, dans tous les arts et dans tous les siècles"

lignes-effets-15.gif







lignes-effets-15.gif




   

            
            W.A. Mozart - Concerto per arpa e flauto, K.299

                               

             





lignes-effets-15.gif


                                            La Marche Turque 




                                     





lignes-effets-15.gif


                      

                                                                          
    
                          





lignes-effets-15.gif

                                                 

                               La
vie de Mozart




lignes-effets-15.gif
                    
 

 POur plus d'informations
                                             
                               
                   
                     Wolfgang Amadeus Mozart



                          g2y559lu


                    

  
                                  

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie - dans Musique